Comment se détacher du jugement des autres grâce à la sophrologie ?

Dans notre société, et plus particulièrement depuis l’émergence des réseaux sociaux, nous sommes constamment soumis à la comparaison et au jugement des autres. Leurs avis et notre besoin de reconnaissance prennent une place de plus en plus importante dans notre vie. Alors comment s’en détacher ? Voici mes 5 conseils sophro pour vous aider à vous détacher du regard de l’autre.

“J’ai pour me guérir du jugement des autres,
toute la distance qui me sépare de moi-même”
(Antonin Artaud)

Comment est-il possible, de ne pas se laisser envahir par le jugement des autres ? 

Notre société actuelle nous pousse à la comparaison, à un standard auquel nous devons répondre pour être acceptés des autres. L’émergence des réseaux sociaux ne nous as pas facilité la tâche : la critique et le jugement sont devenus monnaie courante et pratiqués sur les plateformes sociales avec une facilité déconcertante !

Coincés entre la volonté d’être nous-même, et celle de plaire plus que tout.

Aujourd’hui, le regard de l’autre est décisif, il influe sur notre identité, sur nos valeurs, et parfois même sur nos prises de décisions. Par peur d’être jugés, critiqués ou même mis à l’écart, nous portons un masque pour répondre à l’attente des autres.Parfois difficile à assumer, nous sommes coincés entre la volonté d’être nous-même, et celle de plaire plus que tout à l’autre ; cherchant sa reconnaissance, son amour. 

Laisser les autres définir qui nous sommes n’est pas sans conséquence : perte de confiance en soi, manque de repères, angoisse… la liste est longue lorsque l’on s’éloigne de son identité et de ses valeurs profondes. Lorsque nous nous adaptons aux autres, nous sommes en réalité en train de rechercher  la reconnaissance de l’autre, son amour, son appréciation… Et ce besoin de reconnaissance provient d’un manque d’assurance et de confiance en soi et inexorablement d’un manque d’amour de soi-même. Il est primordial aujourd’hui de se détacher du regard de l’autre, et de reprendre sa place pour se révéler. 

Grâce à la sophrologie, qui est avant tout une philosophie et un art de vivre, je vous propose 5 exercices qui vous permettront de mieux vous connaître, de vous reconnecter à vous-même, à ce que vous ressentez au plus profond de vous, afin de percevoir les choses différemment et surtout … à prendre de la hauteur.

  1. RECONNAÎTRE SON ÉMOTION

Lorsque nous nous sentons jugés, il est important d’identifier quelles émotions nous traversent. 

Je vous propose d’aller à la rencontre de ce que vous ressentez, sans jugement. Vous rencontrerez peut-être la peur, la colère, ou même la tristesse. Prendre conscience de cette émotion, ainsi que la sensation corporelle provoquée permet de comprendre nos ressentis. Ainsi, nous pouvons les transformer pour les mettre à distance. 

En séance, je propose un exercice de lecture du corps, qui est un moyen de se reconnecter à soi et être à l’écoute de ce que l’on ressent.

 

2. PRENDRE DE LA DISTANCE 

Ne perdons pas de vue que le jugement des autres ne nous appartient pas : c’est pourquoi il est primordial de s’en détacher, de le mettre à distance, afin de ne plus nous sentir attaqués !

Afin de créer une barrière mentale entre eux et vous, je vous propose de pratiquer la visualisation : imaginez que vous montez un escalier et que vous prenez de la hauteur au fur et à mesure. Imaginez la personne qui vous critique rester en bas de cet escalier pendant que vous, vous montez. 

N’oubliez pas de prendre de grandes inspirations lors de l’exercice : combiné à la visualisation, c’est un excellent moyen pour mettre à distance les émotions négatives. 

3. SE CONNECTER À CE QUI NOUS DÉFINIT

La sophrologie nous permet de revenir à nous ; en douceur et avec bienveillance pour nous ancrer et prendre conscience de nos valeurs.. L’objectif étant d’apprendre à nous connaître, et de mettre des mots sur ce qui nous définit.

Dans un premier temps, il est essentiel de revenir à nos intentions : Pourquoi avoir agit de cette manière ? Sommes nous alignés avec nous-même en ayant fait cela ? Si la réponse est non, alors à nous de changer les choses…

4. ACCEPTER DE NE PAS PLAIRE À TOUT LE MONDE 

 « je m’en moque de ne pas plaire à tout le monde, je ne suis pas une imprimante ». 

Le monde serait tellement fade et triste si nous n’étions que des copies des uns et des autres. Chacun de nous a des idées, des valeurs et des envies différentes : et c’est ce qui fait la richesse de ce monde. En acceptant d’être ce que nous sommes, nous ouvrons  une porte vers un monde nouveau. L’accepter permet également de ne pas prendre les choses personnellement et de pardonner à vos détracteurs : peut-être que ces personnes agissent de cette façon parce qu’elles-mêmes ne se sentent pas en phase avec ce qu’elles sont … et vous envient !

N’oubliez pas qu’une personne qui juge se juge elle-même, car vous la renvoyez directement à ses propres peurs. 

5. AIMEZ-VOUS ! 

Enfin, et c’est sans doute la chose la plus importante… Aimez-vous ! Ne soyez pas violent avec vous-même, ne vous jugez pas ! Aimez vous tout entier, avec vos parts de lumière et vos parts d’ombre.

Nous sommes le reflet de ce qui se passe au plus profond de nous-même : ce regard plein d’amour que vous aurez envers vous-même sera votre meilleur bouclier.           

Marine Evrard - Sophrologue

Marine Evrard – Sophrologue

Se détacher du jugement des autres